Archive pour février 2015

Lapsus Französische Umwelt Ministerin Frau Royal…Le lapsus de Mme Royal

Mercredi 25 février 2015

« Nucléaire : la réduction… à l’envers ! On peut résumer ainsi aussi bien la véritable position de Ségolène Royal révélée par ce magnifique lapsus en plein hémicycle, que les deux amendements de la loi de « transition énergétique » que le Sénat vient de voter. »

http://www.sortirdunucleaire.org/VIDEO-Royal-le-lapsus-revelateur-41608?origine_sujet=LI201502

Frau Royal berichtet über die Senkung des Anteils der Atomkraftenergie im französischen Konsum: Man wird den Anteil der Atomkraftenergie von 50% auf 75% senken« ….

Bio Allemagne – France

Mardi 24 février 2015

 

Bio Anbaufläche – SAU bio – 2014
Frankreich: 5,5 % (Agence Bio)
Deutschland: 6,4 % (BÖLW)
Europäische Union: 5,7% (FIBL)

Bio Anbaufläche (ha) – SAU Bio (ha) – 2014
Frankreich: 1.1 Millionen ha
Deutschland: 1.089.000 ha (BÖLW)
Europäische Union: 10,2 Millionen (FIBL)

Lundi 23 février 2015

Bienen

Jeudi 19 février 2015

 

« Bayer passt offenbar eine aktuelle wissenschaftliche Studie nicht, die beweist, dass ein Bayer-Pestizid schädlich für Bienen ist, obwohl es laut Zulassungsbehörde als « bienenungefährlich » eingestuft ist.

Der BUND sagt: Auch wenn die Zulassungsbehörde Thiacloprid als „bienenungefährlich“ einstuft, ist Thiacloprid bienengefährlich, weil esBienen tötet. Deshalb fordern er, dass das Nervengift von der EU verboten werden muss!

Hilf unseren Bienen! Schreibe hier an Bayer und fordere Sie den Chemiekonzern auf, Thiacloprid vom Markt zu nehmen!

Viele Grüße »
http://www.bund.net

28.02.2015 – 2. Solidaritätskonzert für AMPO – Haus ALMA – 2. Concert de solidarité pour AMPO – Maison ALMA!

Jeudi 12 février 2015

 

Los geht es um 19:00 Uhr!
Der Eintritt ist frei, um Spenden in Höhe von 9,00 EUR pro Person wird gebeten. 

Als besondere Ehre empfinden wir die Zusage der Botschafterin von Burkina Faso, Mme Marie Odile Bonkoungou Balima.

Erleben Sie mit uns eine bunte Mischung von Musik. 
Wir dürfen begrüßen: 

  • Den Gospel-Chor « wings of joy »  www.wings-of-joy.de
  • Die Sängerin « Victorine » und Begleitung (Soul Pop & Soul Rock)  www.victorine-toko.de
  • Die Samba-Trommler der Gruppe « Manitostado »

In der Pause haben Sie Gelegenheit handgefertigte Produkte aus den Werkstätten von AMPO zu erwerben (Schmuck, Taschen, Dekorationsartikel usw). 
Mit freundlicher Unterstützung von papertwins (copy-shop) und gig-Veranstaltungstechnik

————

Coup d’envoi à 19:00 Uhr !
L’entrée est gratuite, un don à hauteur de 9,00 EUR par personne est demandé.
Nous sommes particulièrement fiers d’annoncer la participation de Mme l’Ambassadeur du Burkina Faso, Mme Marie Odile Bonkoungou Balima.

Venez partager avec nous un mélange coloré de musique. Nous sommes heureux d’annoncer:

  • Le choeur de Gospel « wings of joy » www.wings-of-joy.de
  • La chanteuse « Victorine » et son accompagnement (Soul Pop & Soul Rock) www.victorine-toko.de
  • Le groupe de percussions Samba « Manitostado »

Pendant la pause, nous proposerons à la vente les produits manufacturés dans les ateliers d’AMPO (bijoux, tasses, articles de décoration etc.)

Avec le soutien amical de papertwins (copy-shop) et gig-Veranstaltungstechnik.

Qui ne les connaît pas déjà ?

Mardi 10 février 2015

 

http://www.colibris-lemouvement.org/colibris

Das Haus ALMA – La maison ALMA

Jeudi 5 février 2015

 

ALMA wurde 2008 von Katrin Rohde gegründet. Es betreut traumatisierte minderjährige Frauen mit ihren Kindern, die von ihren Familien verstoßen wurden. Diese jungen Frauen haben Zwangsehen, Vergewaltigungen und Beschneidungen hinter sich und landen, fast zwangsläufig, in der Prostitution in der Großstadt von Ouagadougou.

Das Projekt ist gefährdet und wir als Verein „Freunde für AMPO“ haben wir uns für 2015 vorgenommen, das Haus ALMA zu retten.
Ab sofort sind wir auf der bekannten Spendenplattform « betterplace.org » gelistet.
Dort kann man spenden! :-)
www.betterplace.org/de/projects/25265-spende-fur-die-rettung-des-frauenhauses-alma-in-burkina-faso

————————

La maison ALMA a été fondée par Katrin Rohde en 2008. Dans cet espace protégé, des jeunes filles mineures et leurs enfants sont recueillis. Elles ont été bannies de leurs familles. Ces très jeunes femmes ont subi viols, mariages forcés, excision… et viennent grossir les rangs de la prostitution de la capitale, Ouagadougou.
Dans la maison ALMA, elles sont hébergées, prise en charge médicalement et socialement, formées à un métier, informées sur la sexualité. Leurs enfants qui sont parfois lourdement traumatisés sont également pris en charge.

Le futur de la Maison ALMA est financiellement menacé.

Chez „Freunde für AMPO“, nous avons décidé de dédier 2015 à sa sauvegarde.
Vous pouvez (par exemple) faire un don sur la plateforme de crowdfunding « betterplace.org »:
www.betterplace.org/de/projects/25265-spende-fur-die-rettung-des-frauenhauses-alma-in-burkina-faso

Si vous êtes à Paris le 10.02.15., allez-y!!!

Lundi 2 février 2015

 

« Nutrition et maladies de civilisation

L’IPSN organise une conférence à Paris avec le Professeur Henri Joyeux le 10 février prochain à Paris sur le thème Nutrition et maladies de civilisation. Le lieu de rendez-vous est 18, rue des terres au curé à 19h30. (Programme et inscriptions ici).

L’alimentation ou la première médecine

Vous connaissez probablement le Professeur Henri Joyeux.

C’est d’abord un Cancérologue de renom, chirurgien et professeur à l’Université de Montpellier. Sa particularité, est de s’être intéressé depuis le début de sa carrière à l’alimentation dont il estime qu’elle est la première médecine.

Déjà, il y a près de 20 ans, le Dr Jean Seignalet [1], dans un ouvrage qui avait fait date [22] qui poursuivait les travaux du Dr Catherine Kousmine [3], proposait l’idée que l’alimentation constituait l’un des aspects fondamentaux de la médecine moderne, comme elle l’avait déjà été du temps d’Hippocrate au 5e siècle avant JC.

Pour le Professeur Joyeux, les recherches scientifiques de ces dernières années ont permis de d’inverser la hiérarchie des priorités. Il est aujourd’hui évident que les conséquences d’une mauvaise alimentation sont si délétères que de « bons » médicaments ne sauraient les rattraper.

Des arguments de plus en plus puissants sont venus étayer cette thèse au fil des années.

Par exemple en 1991 déjà, une étude épidémiologique [4] avait montré que l’environnement, le mode de vie et surtout l’alimentation avaient sur la santé des effets majeurs.

L’étude regroupait des données sur des femmes japonaises restées au Japon ou d’origine japonaise ayant immigré aux Etats-Unis. Les résultats montrèrent que les femmes d’origine japonaise nées aux Etats-Unis avaient 2,6 fois plus de chance de contracter un cancer du sein que celles vivant au Japon.

Les Japonaises arrivées adultes aux Etats-Unis avaient seulement 1,7 fois plus de chances de développer un cancer.

De nombreuses autres études sont venues confirmer ce point et ont mis en avant les avantages de certaines alimentations comme la diète méditerranéenne, dont parle si bien le Docteur Michel de Lorgeril, [5] ou le régime d’Okinawa, expliqué avec talent par le Dr Jean Paul Curtay [6].

Pourtant, malgré les arguments massue dont nous disposons, malgré la dégradation globale de la santé des gens qui nous entourent (allergies en hausse, cancers en hausse et de plus en plus jeunes, « épidémies » de diabète, d’alzheimer etc.), personne ne semble réagir. D’abord, la médecine de l’urgence faisant encore des « miracles », la mortalité n’a pas augmenté. L’espérance de vie continue à reculer légèrement. On vit plus vieux mais en moins bonne santé.

Selon le Professeur Joyeux, dans son livre, « Changez d’alimentation » [7], cela s’explique par la multiplicité des informations disponibles et contradictoires entre elles et la force du marketing de l’industrie agroalimentaire qui nous incite à consommer toujours plus.

Selon ses mots :

« Même si vous ne retenez pas tout ce qui est écrit dans la suite, retenez au moins que toutes les publicités qui vous sont « offertes », sur les murs des métros, dans les magazines, sur les grands panneaux de nos villes, voilà ce qu’il ne faut pas acheter. On essaye de nous prendre pour des « cons-sommateurs », mais fort heureusement nous sommes entrés en résistance. »

L’absence de changement vient aussi du fait que l’on nous persuade qu’il faut une vie entière pour parvenir à modifier ses habitudes alors qu’en réalité, quelques mois suffisent. L’idée n’est pas d’adopter un régime ultra rigoureux, ou plus ou moins « farfelu ». Mais de changer progressivement ses habitudes en suivant des conseils simples.

Par exemple, il convient de manger davantage de fruits et légumes, de prendre régulièrement des poissons gras, de petite taille de préférence, d’éviter le lait de vache et les produits à base de farine blanche.

Le Professeur Joyeux nous invite à redécouvrir notre « palais des saveurs » et à prendre le temps de savourer nos aliments. Il insiste également sur les modes de cuisson : une température plus douce que les 100 degrés habituels (et plus) permet de mieux garder les vitamines, et évite surtout que les aliments ne se dénaturent.

En l’écoutant, en lisant ses livres, en suivant ses conseils, on comprend petit à petit que changer d’alimentation, dans le fond c’est aussi chercher à vivre mieux. Henri Joyeux fait partie de ces personnes qui par le charisme, leur énergie et leur simplicité vous aide à aller au bout de vos démarches sans pour autant tomber dans l’excès ou la démesure. En l’écoutant, on se dit souvent : « Tiens, c’est vrai il faut que j’essaye ! » ou encore « Ce n’est pas si compliqué, j’essaierai dès mon retour ! ».  » [Extrait de la très bonne newsletter: Institut pour la Protection de la Santé Naturelle, Association sans but lucratif, Rue du vieux Marché au grain, 48, 1000 BRUXELLES, IPSN ]
Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de
vous rendre à la page qui se trouve ici.